L'ATELIER JULES RIMET à l’OLYMPIQUE DE MARSEILLE

Au centre des terres footballistiques marseillaises, le second atelier d'écriture Jules Rimet a pu commencer avec une belle promesse à l'horizon...


Le premier opus automnal a pu donner naissance à des textes forts et authentiques, offrant une première pierre solide pour cette aventure phocéenne alliant sport et littérature, fidèlement à l'esprit de son créateur, Jules Rimet lui-même. Dans la continuité, la nouvelle semaine qui s'offrait à nous a porté sur un thème tout en subtilité : la sincérité, un sentiment qui donne souvent naissance à des textes que l'on n'oublie pas en tant que lecteur, mais aussi qui permet à son auteur de se livrer, d'aller plus loin que les apparences, de toucher le coeur des choses, de foncer droit au coeur. 
Et c'est ce qui est arrivé avec ce second groupe, à l'image de celui de la Toussaint, les apprentis écrivains ont immédiatement joué le jeu d'écrire et de s'écrire. Quoi de mieux que de pouvoir dire ce que l'on ressent sans être jugé ou corrigé, de se sentir libre de s'exprimer, de montrer aux yeux du monde ses rêves, ses ambitions, ses peurs tout en se regardant en face, pour se construire, être vrai, devenir quelqu'un, réussir ? Il n'y a rien de mieux.


Cette promesse donc, pour en revenir à elle, a été incarnée par la visite, en fin d'atelier, d'une figure symbolique forte aux yeux des Marseillais : Basile Boli. Sa présence, comme un second soleil dans le ciel provençal, est venue couronner des journées riches et délicates autour des mots. Comme si tout avait été orchestré par une sorte de magicien, chaque mot du buteur de la Finale de Ligue des Champions 1993 a résonné avec ce que j'ai voulu transmettre aux jeunes. Sans le connaître à l'avance, le natif d'Abidjan, sélectionné 45 fois en équipe de France, a parfaitement illustré ce que le thème de l'atelier signifiait, cette sincérité qui lui colle à la peau, cette même sincérité que nous avions travaillé sur le papier ensemble depuis tous ces jours. Posés en apprentis journalistes, les jeunes footballeurs avaient préparé leurs questions, des questions qu'ils se posent réellement sur ce métier qu'ils apprennent chaque jour au Centre de formation. Leur champion d'Europe a su être authentique et cela les marquera longtemps et, espérons-le, les portera loin, surtout s'ils ont la force mentale, principale qualité de Basile Boli, la plus belle des armes, pour se relever de tout ce que leur vie leur apportera comme obstacles.

C'est donc avec une nouvelle fierté que je suis reparti du Centre Louis-Dreyfus, fier des lignes posées sur le papier par de jeunes personnes pleines d'avenir et d'envies, présents et déterminés et tout bonnement sincères. Ils ont écrit avec leurs mots, sans se décourager. Ils ont vaincu la peur de se dévoiler. Ils ont eu confiance et ont été à l'écoute pour réussir là où ils ne se savaient pas capable de réussir. Et encore une fois, ce second match contre les silences et les doutes a été une victoire pour eux, pour moi, pour l'OM Fondation et pour le club qui pose des bases saines, durables, humaines, fondées sur la transmission, la richesse culturelle et l'ouverture d'esprit, tous les ingrédients pour en faire des Hommes de haut niveau.


Quand les choses se font avec la sincérité chevillée au corps, la magie n'est jamais loin. Pour preuve, ces mots de Basile Boli aux jeunes, des paroles qui venaient couronner nos journées passées ensemble et leur donner encore plus de sens : "J'ai toujours gardé en tête ce que Guy Roux nous a enseigné : l’importance de la lecture et de l'écriture. Quel que soit l'endroit où vous êtes, il faut avoir un bouquin, suivre l'actualité, s'informer. Savoir faire une phrase, c’est très important. Ce que vous faites ici, c’est super, vous avez de la chance, vraiment beaucoup de chance..." Que dire de plus, sinon un immense merci au joueur qu'a été Basile Boli, et à l'homme qu'il est, merci d'être venu au Centre de formation partager une grande expérience et répondre aux questions de jeunes pleins de promesses, merci pour ces mots qui vont droit au coeur !

Hafid Aggoune, écrivain
dernier roman paru : Anne F., éditions Plon - août 2015

Février 2019

Association Jules Rimet - Sport et Culture
3 Rue Léon Delhomme, 75015 Paris, France

Contact :

rl.julesrimet@gmail.com

  • Facebook jules rimet
  • Twitter Globe