LE LAURÉAT 2014

« Le roman ne doit pas rester dans sa tour. Il faut s'en emparer... »

Deux questions à Lola Lafon,
lauréate du Prix Jules Rimet 2014

Lola_Lafon_laureat2014.jpg

Que représente pour vous ce prix Jules Rimet ?
Il me tient très à coeur car il est accompagné, avec les ateliers d'écriture dans les clubs de football, d'une démarche originale qui ne se résume pas à "récompenser" l'auteur. Ca me semble essentiel que l'écriture et le roman ne restent pas dans leur tour. Qu'on puisse s'en emparer, travailler dessus, se l'approprier... 

Pourquoi avoir écrit un roman sur Nadia Comaneci ?
Difficile de savoir comment un sujet de roman s'impose à soi. Peut être que le fait d'avoir passé toute mon enfance et une partie de l'adolescence en Roumanie a joué. Peut être aussi que le fait d'avoir été danseuse m'a aidé dans ma démarche. Mais finalement, à travers ce personnage, j'interroge les mêmes thématiques que dans mes autres romans: le corps féminin vu à travers les différents systèmes et pouvoirs. La forme est souvent pour moi une démarche plus consciente que le sujet. Ici, je me suis intéressée aux limites de ce qu'on appelle "la vérité", avec ce dialogue fictif entre la narratrice et Nadia Comaneci. C'est le « roman d'une biographie ». 

Lire la biographie de Lola Lafon

SÉLECTION PRIX JULES RIMET 2014

Livre-Eduardo_Sacheri.jpg

Petits papiers au gré

du vent

Eduardo Sacheri

Editions Héloïse d'Ormesson

Mars 2014

Livre-Lola_Lafon.jpg

La petite communiste qui ne souriait jamais

Lola Lafon

Actes Sud

Janvier 2014

Livre-Olivier_Guez.jpg

Éloge de l'esquive

Olivier Guez

Grasset

Mars 2014