La surface de réparation Alain Gillot Flammarion Vincent, la quarantaine, entraîne une équipe de jeunes footballeurs et vit seul dans un pavillon sans âme à Sedan. De son enfance malheureuse, il ne garde que rancoeur envers les siens et peur des relations humaines. Mais tout bascule lorsque sa soeur débarque chez lui et, sans qu'il ait le temps de refuser, lui confie pour deux semaines la garde de son fils de 13 ans, Léonard. Silencieux et solitaire, Léonard passe son temps à jouer aux échecs et résiste à tout contact avec son oncle. Quand Vincent essaie de l'initier au foot, il affronte le jeu avec son incroyable esprit logique: il visionne des centaines d'enregistrements de matchs et, grâce à une mémoire prodigieuse, retient toutes les combinaisons de jeu possibles. Sur le terrain, il se révèle un gardien hors normes. Hors normes, ce jeune garçon l'est aussi dans sa vie quotidienne : il suffit qu'un geste ou une parole ne correspondent pas à ses schémas mentaux, et le voilà pris de panique. Il souffre, apprend-on, du syndrome d'Asperger.

La surface de réparation est l'histoire d'un homme qui n'attendait plus rien de la vie et qui, au contact d'un enfant à part, va peu à peu remettre en cause ses certitudes et sortir, lui aussi, de son propre enfermement. Un roman parfaitement maîtrisé, à l'émotion puissante, et dont les deux héros sont tout simplement inoubliables.

Alain Gillot a 63 ans et vit à La Rochelle. Il est scénariste. La surface de réparation est son premier roman.